Le jus de tabac

La plante majeure de l’Amazonie


Parmi les différentes plantes, proposées dans une retraite il y a le jus du tabac, la plante située au sommet de la médecine traditionnelle, par les Indiens et beaucoup de médecines ancestrales du globe.
La purge au jus de tabac est puissante. Les Indiens disent souvent que ‘la tabagie conduit à la mort et que le jus de tabac conduit à la vie.’

Force masculine

Ils considèrent ainsi que le jus de tabac transmet force, protection, solidité, énergie positive, structure, capacité à décider, prise de consciences et lumière. Le tabac bu contient les quatre éléments et confère une force masculine qui renforce l’ancrage dans le réel et est profitable aux femmes et aux hommes. C’est aussi une plante d’enseignement.
La purge de tabac, plante masculine, est généralement dirigée par une personne habilitée appelée un ‘tabaquero’ ou une ‘tabaquera’.
En Europe, des purges de tabac sont régulièrement organisées (voir contact).

Le déroulement d’une purge (‘purga’)


La purge (‘purga’ en espagnol) s’effectue en groupe et suit un rituel bien précis. Les Indiens considèrent que ce rituel active le pouvoir énergétique et spirituel du jus de tabac. Les participants vont ensuite boire ce jus puis de l’eau tiède.
L’esprit du tabac se charge d’identifier ce qui a doit être éliminé. Pourtant à jeun, les participants vomissent certaines ‘charges’ portées depuis la naissance et que notre corps ne peut pas assimiler car elles sont toxiques. Pour les curanderos, ce sont là des ‘énergies négatives’ qui se matérialisent.
Ce processus très particulier est complexe à décrire car il doit être vécu dans toute sa dimension sensorielle et spirituelle.

Surmonter des blocages


Le jus du tabac est une décoction. Il peut aider à surmonter différents blocages issus de:

  • transgressions des lois naturelles.
    (les effets secondaires, toxiques de certains médicaments, d’une nourriture déséquilibrée, de la pollution.)
  • souffrances morales et psychiques
  • souffrances transgénérationnelles héritées
    (les mémoires d’inceste, maltraitance, violence conjugale, fausse couche, traumatismes liés à la guerre…)

Se libérer des addictions


Tabagie, drogues, joints, alcool, internet & smartphones, pornographie, jeux: le jus de tabac est un moyen puissant pour se libérer des addictions et de tous les artifices destinés à fuir la réalité de sa vie (illusions, imagination envahissante). Il ne peut donc impliquer aucune dépendance car il les combat.

Une étape vers l’éveil

Dans la culture amazonienne, les Amérindiens considèrent que chaque plante médicinale a un principe propre qui communique, enseigne et est guérissant. Il ouvre et structure les retraites traditionnelles car il nettoie profondément le corps énergétique. Notons que toutes les grandes traditions spirituelles s’accordent d’ailleurs sur un point : nettoyer le corps (diète, jeûne, sessions de guérison, bain de plantes, loge de sudation) est une étape obligatoire pour s’éveiller.
Les Indiens relatent que l’esprit du tabac se présente souvent sous une apparence anthropomorphique, celle d’une homme noir musclé. Pour les Indiens d’Amazonie, l’esprit du tabac, n’est pas une divinité en soi mais ouvre les portes de la spiritualité.

Différence entre tabac fumé et tabac bu

[Article]

Le tabac fumé est une fuite…


Pour quitter les choses désagréables, on se crée une bulle, en installant une barrière face aux réalités et face aux autres, on se réfugie symboliquement ‘chez maman’ en suçant son pouce face aux angoisses.
Le tabac fumé est un cancérigène maximum, c’est-à-dire ‘porteur de mort’ (3,5 à 4 millions de décès par an dans le monde). Il constitue un des trois premiers fléaux mondiaux avec le paludisme, la poliomyélite, le cancer des poumons (80% de ceux-ci), de la cavité buccale, du pharynx, de l’œsophage, du pancréas (30% de ceux-ci), de la vessie (40% de ceux-ci), du rein et des voies urinaires, cancers du col de l’utérus chez la femme jeune, infarctus, broncho-pneumopathies, insuffisances respiratoire, emphysèmes…).

…Mais le Tabac en jus est une libération


C’est un nettoyage et un décapage en profondeur. Il fait vomir des choses personnelles ou transgénérationnelles, ramène au corps et rend présent aux réalités immédiates, met de l’ordre dans la tête, range, clarifie, met en éveil, redresse, fait accéder l’intellect à des réalités métaphysiques (rattaché au Dharmakāya’ chez les boudhistes, réunissant moralité, concentration, sagesse, libération) et purifie l’âme (rattachée, elle, à la notion de Nirmāṇakāya chez les bouddhistes).

Le jus de tabac est puissant, purificateur, dense, pénétrant, structurant, chaleureux, rassurant, imprégnant, juste, silencieux, rigoureux, fidèle, de bon conseil, fiable, sécurisant, joyeux, qui change les niveaux de conscience et suscite des prises de conscience, de présence densifiante. Il fait grandir, fortifie, revitalise, donne une force tranquille, qui entraînera à la longue la mort progressive de l’Ego, outil de régénération qui permet de se reconnecter avec le corps que nous avons oublié, aux énergies, à notre réalité extérieure et intérieure, à la psyché, à l’intellect et aux niveaux les plus élevés de notre âme.

Le jus de tabac c’est la mort de l’Ego


En Amazonie, il s’agit même d’un rituel exorciste ! Ainsi le chamane va ‘chasser’ les énergies perverses lors de la ‘soplada’ (soin au jus de tabac notamment).
Finalement, nous avons le choix entre fumer le tabac ou le boire.
Fumer c’est la mort de l’être spirituel au profit de l’Ego imaginaire, virtuel.
Boire le jus de tabac c’est la mort de l’Ego imaginaire et virtuel au profit de l’être-corporéisant-le-spirituel.
D’une certaine manière, le Tabac symboliserait le choix du Libre-Arbitre devant la Clé de la Connaissance du Bon et du Mauvais, clé qui est placée devant tout Homme devenu suffisamment conscient de lui-même. Ou je le bois et je vis spirituellement, ou je le fume et je meurs spirituellement et même physiquement.

Différencier les approches