Nos retraites en Europe

Les retraites


Tobaccospirit organise des retraites-diètes traditionnelles de médecine amazonienne en Europe du Sud (pas en pays francophone).
Elles sont le fruit d’une initiative née aux Pays-Bas en 2014.
Ces nouvelles retraites en Europe s’appuient sur des plantes majeures de l’Amazonie et des Andes. Elles poursuivent un but d’évolution personnelle en favorisant des prises de conscience et le nettoyage énergétique.

Une tradition multimillénaire

Elles s’inspirent des diètes (‘dieta’ en espagnol) effectuées depuis plusieurs millénaires par les Indiens du bassin amazonien qui se retirent dans la forêt pendant plusieurs jours pour se purger, se ressourcer, et trouver l’inspiration.
Dans la culture amérindienne, une retraite implique l’isolement dans nature, les arbres, le silence, la prise de plantes médicinales, l’intériorisation et le repos.

Ermitage

Dans le cadre de nos retraites, les participants vivent donc une sorte d’ermitage écologique et spirituel, loin de toute pollution, du bruit, du stress, de toutes les formes de diversion.

Nourritures

La retraite est aussi une mono-diète avec une alimentation végétarienne/végétalienne à base de quinoa, riz complet, pommes de terre, lentilles, légumes verts et graines.
Le programme de ces retraites est riche et intense. Il implique notamment le respect de règles ancestrales.

Objectifs

  • Les retraites traditionnelles facilitent la libération des enchevêtrements émotionnels, le renouvellement des forces vitales et un éveil des forces spirituelles.
  • Elles permettent de voir plus clair en soi, faire tomber les illusions qui obèrent l’émancipation personnelle, le sens de l’incarnation et aident à retrouver une direction intérieure.
  • Se faisant, elles rapprochent donc le corps et l’âme, le féminin et le masculin, l’homme et la nature, les mémoires engrammées et un futur désirable, soi et son environnement, le visible et l’Invisible.

La ‘dieta’ : une comparaison


La diète traditionnelle amazonienne supprime le sel (et le sucre) de l’alimentation. Le sel sépare, différencie le corps de son environnement, entre autres.
Sans sel et suivant un protocole bien précis, le corps énergétique (et non physique) s’ouvre subtilement, devenant disponible aux pouvoirs guérissant de la nature.

En l’absence de sel…

Comparaison n’est pas raison… mais on perçoit quelques points communs entre la diète traditionnelle amazonienne et… une opération chirurgicale occidentale:

  • la purge de tabac résonne avec la préparation préchirurgicale (nettoyer, protéger, renforcer).
  • l’absence de sel, propice à l’ouverture du corps énergétique, s’apparente au rôle de l’incision.
  • la nourriture végane, le silence de la nature, l’oxygène des arbres et la qualité de la lumière solaire joueraient le rôle du bloc opératoire stérile. C’est pourquoi une diète ne peut avoir lieu dans une zone urbaine bruyante, froide et polluée.
  • les sessions de nuit et de jour (plantes amazoniennes, chants sacrés et musiques, parfums) prennent la forme d’une ‘chirurgie énergétique’.
  • la reprise du sel, à la fin de la diète, effectue le travail d’une suture du corps (énergétique) après l’opération.
  • la post-diète intervient au même moment que la période de récupération après l’intervention (intégration du processus de guérissage).

Il s’agit bien sûr d’une comparaison symbolique. La médecine traditionnelle amazonienne est basée sur des processus de guérissages énergétiques et spirituels : les curanderos ne pratiquent jamais aucune opération chirurgicale d’aucune sorte.

Arbres, repos & cerveau

Etapes d’une retraite-diète

  • purification
  • conscientisation
  • libération
  • régénération
  • harmonisation
  • structuration
  • ré-enchantement
  • autonomisation

Pour qui?


Ces retraites s’adressent aux personnes adultes motivées qui souhaitent:

  • trouver des éclaircissements à des questions existentielles (relation, travail, couple, santé).
  • dépasser un mal de vivre, des états dépressifs, une absence de sens.
  • trouver une solution à la fatigue, au stress, aux angoisses, au burn-out.
  • contribuer à se libérer d’addictions (drogues douces, dures, internet, smartphones, sucre, jeux etc…).
  • réparer une absence de relations ou de saines relations (parents, couples, collègues…).
  • construire leur vie de manière structurée, initier des choses et ne pas stagner dans des émotions.
  • essayer d’accepter ce qui peut être accepté.
  • dépasser des plafonds invisibles qui les limitent sur de nombreux plans.
  • améliorer leur ancrage dans le réel, leur concentration et leur mémoire.
  • décrypter des blocages transgénérationnels (secrets de familles, charges).
  • structurer des expériences sensorielles éparses mais mal intégrées.

Pourquoi associer ces plantes ?

Plusieurs plantes ont été choisies.
Il s’agit des plantes majeures de l’Amazonie, des Andes. Certaines plantes européennes sont aussi proposées.
Elles jouent chacune un rôle particulier et interagissent ensemble.

Jus de tabac

La purge de jus de tabac en groupe et à l’intérieur équilibre les 4 éléments feu- terre- air- eau, a la faculté de nettoyer et harmoniser les énergies dans toutes les dimensions du vivant.

Sessions de nuit en groupe (plante d’Amazonie)

Les sessions de nuit en groupe et en intérieur sont basées sur la plante féminine majeure de l’Amazonie. ‘Liée au monde des esprits’, selon les Indiens, elle met en avant les éléments eau et terre. Ces sessions permettent de se ressourcer pour voir et prendre conscience de sa vie, de ses blocages.

Sessions individuelles de jour (plante des Andes)

Les sessions individuelles de jour et en extérieur sont basées sur une plante solaire originaire des Andes. Elle apporte, quant à elle, les éléments feu et air complète judicieusement la dimension terre et eau de la session nocturne.

Des plantes européennes

Parmi celles-ci, il y a le jus de rose, plante profondément liée au féminin qui travaille sur l’ouverture du coeur et aide à retirer les épines des blessures émotionnelles.

Plantes de contention

Dans la journée, des ‘plantes de contention’ (plante de soutien) sont proposées et conseillées aux participants.
Elles renforcent, structurent le corps, comme par exemple jus d’écorce d’arbre de Chuchuhuasi.

Equipe

Ces nouvelles retraites sont le fruit d’une initiative indépendante lancée depuis les Pays-Bas, en 2014.
L’équipe est composée d’un curandero (nom donné aux guérisseurs amazoniens) également psychologue clinicien, d’un autre curandero musicien également musicothérapeute, d’une psychanalyste également curandera & tabaquera (guérisseuse utilisant le jus de tabac) et d’un organisateur-facilitateur.

Complémentarité, ancrage commun

Elle mêle différents parcours, plusieurs nationalités : l’Amérique du Sud et l’Europe.
C’est aussi l’histoire d’une rencontre, d’une amitié, d’une complicité, d’une complémentarité, d’une vision et d’un ancrage spirituel commun.
La raison d’être de ces retraites est à la fois énergétique et spirituelle:

‘Spiritualiser le corps et corporéifier l’esprit’

24 h / 24 h

L’équipe est présente 24 heures / 24, 7 jours / 7 pendant la retraite, disponible à tout moment pour les participants.
Après la retraite, nous pouvons répondre aux questions (par mail, Skype) qui peuvent surgir.
Des groupes de paroles peuvent être également organisés, sur demande, en Europe.

Différencier les approches